Meet the galleries

Zidoun-Bossuyt Gallery présente Alison Elizabeth Taylor – The Needle's Eye

MEET THE GALLERIES

Main Section | Zidoun-Bossuyt Gallery (Luxembourg)

Zidoun-Bossuyt Gallery présente Alison Elizabeth Taylor – The Needle's Eye

Exposition : 12.09-26.10.2019

La galerie Zidoun-Bossuyt est heureuse de présenter la première exposition personnelle d’Alison Elizabeth Taylor, The Needle’s Eye, à la galerie. Alison Elizabeth Taylor est bien connue pour avoir redynamisé le métier , bien connu à la Renaissance, de la marqueterie. Après avoir travaillé récemment dans les limites de la palette limitée offerte par le bois naturel, Taylor combine maintenant la marqueterie et la peinture sans précédent, créant ainsi une nouvelle perspective de la peinture. Taylor explique: « Ce qui m'intéresse, c'est un nouveau type de surface créé par le contraste entre les qualités texturales du bois et la profondeur offerte par la peinture. J'ai trouvé que cette tension était juste ce dont j'avais besoin pour transmettre le sentiment surnaturel que j'avais rencontré dans la vie réelle lorsque j'ai observé comment la nature s'adaptait et se transformait pour s'adapter aux confrontations avec l'environnement urbain toujours plus envahissant.

À travers de précises compositions en bois réutilisant cette forme d'art hybride de la marqueterie, combinant collage et peinture sur bois, l’artiste nous invite à contempler l'univers auquel elle donne vie. Dans ce qu'elle appelle un processus de « Frankensteining », elle associe différents éléments de différents médias et lieux pour former une nouvelle image, une nouvelle réalité. Dans l'art du patchwork, l'aiguille assemble les nombreuses parties des tissus. Comme le dit Taylor’s: « L’utilisation de la technique luxueuse de la marqueterie (incrustation de bois) pour représenter l’Amérique de tous les jours crée une tension entre la surface et le sujet. Utiliser le grain du bois, c'est comme avoir un tube de peinture qui donne une texture à la forme. La beauté naturelle du bois fini attire l'attention sur des thèmes subtils ou complexes. Un spectateur peut trouver dans ces oeuvres en bois stratifié une double association entre opulence de Louis XIV et misère de la vie. La splendeur du bois en coquillages est une invitation à regarder des sujets que le spectateur pourrait autrement ignorer. »

The Needle’s Eye pourrait faire référence à l’œil de l’artiste et agir comme un prisme, nous invitant à regarder à travers lui pour révéler le monde créé par l’artiste. Dans ces œuvres, la marqueterie, un moyen typiquement associé à la richesse et au pouvoir, est utilisée pour représenter des scènes dystopiques de la vie quotidienne autour de sa ville natale de Las Vegas. Comme l'explique Taylor, « Mon travail jette un regard critique et compatissant sur toute l'expérience américaine contemporaine, depuis les chaises longues au bord de la piscine jusqu'aux charognards, joueurs et inadaptés économiques du capitalisme américain récent qui l'habite». L'objectif de l'artiste est de sortir le médium de ses traditions et de l'utiliser pour créer un dialogue entre histoire, technique et esthétique de la vie moderne. »

Les œuvres de Taylor incluent des références aussi variées que les photographies de Thomas Eakins de ses étudiants, Edouard Manet et Henri de Toulouse-Lautrec visitant les Folies Bergère ou bien d'Otto Dix, Christian Schad et George Grosz. Still Life with Breast Pump provient de la fascination de l'artiste pour l'utilisation de la nature morte dans l'histoire de la peinture afin de décrire une expérience ou une idée. L’artiste représente les moments ordinaires et fugaces de l’équilibre entre obligations de la maternité et volonté de créer de l’artiste. L’amitié entre femmes et la société informelle des femmes font parti du sujet de What’s In It For the Snake?. Deux femmes se détendent près d’une lumière vacillante sur l’eau. Sam’s Town représente une femme dans un casino local échappant à ses inquiétudes et se voyant offrir des boissons gratuites par les serveurs en quête d’un retour. Jolene poursuit le fantasme de frapper fort tout en tuant le temps. Il est également possible d'observer une femme et un homme dans leur intimité publique au bord d’une piscine dans The Monster’s Lover. Pour The Commons, le modernisme désertique de l’architecture est contrebalancé par l'aspect pictural et émotionnel du ciel. La vue aérienne du lac Mead, dans le Nevada, est tirée du site Web de la NASA et montre la baisse des niveaux d’eau due à des années de sécheresse prolongée; «La bague de la baignoire» comme l’appellent les locaux. Fire Science représente enfin une femme rencontrée par l'artiste dans la rue de Vegas prenant des photos avec des touristes pour 20 dollars. Elle était nouvelle à Vegas - elle venait du nord - et le soleil et la chaleur l’impressionnaient. L'artiste l'imagine dans un moment de répit, à l'abri du soleil.

Alison Elizabeth Taylor est née en 1972 à Selma, AL. Elle vit et travaille à Brooklyn. Elle a été élevée à Las Vegas, Nevada et a reçu son M.F.A. de la Columbia University, École supérieure des arts en 2005. Ses expositions personnelles récentes incluent: Musée Historique, Château de Nyon, Swizterland (2015), Surface Value, Des Moines Art Center, IA (2011), Un / inhabited at SCAD, College of Art and Design, Savannah, GA (2010), the College of Wooster Art Museum, OH (2009).

Ses expositions de groupes les plus importantes comprennent : Makeshift, John Michael Kohler Arts Center, WI (2018); I See Myself in You: Selections from the Collection, Brooklyn Museum of Art (2016); Première biennale internationale d'art contemporain de Carthagène, Carthagène (Colombie), organisée par Berta Sichel (2014); Trees as Art, Peabody Essex Museum, MA, (2014); Stationary Realms, Université de l'Arkansas, Fayetteville, AR (2014); Re-presenting Representation VIII, Arnot Art Museum, Arnot, NY (2014); BEYOND EARTH ART: Contemporary Artists and the Environment, Herbert F. Johnson Museum of Art, Université de Cornell , NY (2014); Unfolding Tales: Selection from the Collection, Brooklyn Museum of Art (2013); 185th Annual: An Invitational Exhibition of Contemporary American Art, National Academy Museum, NY (2010). En 2009, Taylor reçoit le prix Louis Comfort de de la Fondation Tiffany et la bourse de recherche du programme pour artistes du Smithsonian.

Des oeuvres d'Alison Elizabeth Taylor sont présentes dans les collections publiques du Brooklyn Museum of Art, Brooklyn, NY; du Crystal Bridges Museum of American Art, Bentonville, Arkansas; Des Moines Art Center, Des Moines, IA; et du Toledo Museum of Art, Toledo, OH; North Carolina Museum of Art, aleigh and Kemper Museum of Contemporary Art, Kansas City, ainsi que des collections de premier plan dans le monde entier.

En savoir plus sur Zidoun-Bossuyt Gallery : www.zidoun-bossuyt.com/gallery
En savoir plus sur Alison Elizabeth Taylor : www.zidoun-bossuyt.com/artist-taylor-alison-elizabeth


Crédits : Vue d'exposition, The Needle's Eye, Courtesy Zidoun-Bossuyt Gallery and Alison Elizabeth Taylor. Photo Remi Villaggi

Nous utilisons des cookies pour analyser anonymement le trafic de notre site internet et vous fournir la meilleure expérience possible. Notre politique d’utilisation des cookies fournit des informations détaillées sur la manière dont nous utilisons les cookies. En naviguant sur notre site internet, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pouvez modifier vos préférences et refuser l’utilisation des cookies dans les paramètres de votre navigateur.